Comment faire pour porter le look dandy ?

look dandy

Dandy, tout le monde a déjà entendu ce terme au moins une fois. Lorsqu’on l’entend, il évoque généralement une personne bien habillée, une tenue un peu old school, une moustache travaillée et peut-être un chapeau. Mais le look dandy est bien plus que cela. Il est peut-être bien plus contemporain que ce que l’on pense. Aujourd’hui, nous sortons des sentiers battus que sont les clichés pour s’aventurer plus en profondeur sur le chemin du dandysme.

L’étymologie du mot dandy.

Lorsque l’on s’intéresse à un sujet, il est toujours bon de se pencher sur l’étymologie. Pourquoi ? Parce que les mots sont souvent les derniers vestiges d’une histoire passée. Vous voulez un exemple ? Le terme « braguette » vient directement du mot « braie », ces pantalons que portaient les gaulois. Retour au dandy. C’est un terme apparu fin XVIIIème siècle et désignant des personnes jouant avec les codes de la mode, sans toutefois s’en détacher. Les codes vestimentaires étaient jusque-là assez sobres, des personnes ont alors eu envie de s’en affranchir en partie et de donner plus d’originalités à leurs tenues. Plus précisément, le biographe d’Oscar Wilde affirme que ce mot est en fait un mot-valise né d’une ballade écossaise, qui relatait le comportement d’un jeune homme nommé Andrew (dont le diminutif est Andy) se dandinant (dandle en anglais) derrière les courtisanes. Dandy serait alors né de la contraction d’Andy et de dandle. Si les sources ne sont pas certaines, on peut déjà en déduire que ce terme ne reflétait rien de flatteur dans l’opinion publique. Ce mot fut définitivement adopté dans le langage en Angleterre début du XIXème siècle, puis fut importé en France pendant la Restauration (1814-1830), avec d’autres mots anglais tels que snob, smart ou fashion. En définitive, le mot Dandy évoque donc quelqu’un souhaitant changer les codes sans pour autant les révolutionner, une personne se voulant vestimentairement élégante et raffinée.

Qu’est-ce que l’esprit dandy ?

Etre dandy n’est pas qu’une question d’apparence, c’est également un état d’esprit. Certes la tenue vestimentaire occupe une large place chez le dandy, mais il ne faut toutefois pas négliger le langage, l’originalité et la finesse d’esprit du vrai dandy. L’apparence est certes importante, mais l’état d’esprit ne l’est pas moins. Il n’existe pas qu’une seule façon d’être dandy. Chacun l’est par sa façon de s’habiller et de se comporter, on peut ainsi trouver plusieurs look dandy. Chaque dandy en aura sa propre conception, qui variera d’une personne à l’autre. Le dandy aime certes plaire, mais il cherche avant tout à plaire à lui-même. Quelque part, être dandy consiste en un acte de rébellion contre les codes vestimentaires imposés par la tradition et l’histoire, le but étant de faire plier ces codes, de les modeler. Cet objectif donne au dandysme un aspect philosophique, puisque le but est de parvenir à ne pas s’apprêter comme tout le monde dans une recherche permanente de l’élégance.

Quelles sont les pièces clés du look dandy ?

1) La saharienne.

On retracerait les origines de la saharienne vers la fin du 19ème siècle. Cette veste munie de poches sur le devant et ceinturées faite de coton aurait été inventée pour les besoins des campagnes de l’armée britannique en Inde à cette époque. Par la suite, elle deviendra un vêtement que l’on porte pour des safaris, d’où son nom anglais safari jacket. La meilleure image provient d’Ernest Hemingway, un éminent dandy, qui la portait au cours des années 1930 ou d’Yves Saint-Laurent qui la démocratisera auprès des femmes en 1968. C’est aussi un vêtement très exigeant au port dans le sens ou la faute de goût peut facilement se commettre. Elle est également très proche des vestes de travail que l’on trouve abondamment de nos jours. On la choisira ainsi dans son coloris classique, dans des teintes allant du beige au kaki en passant par le marron. Il n’y a pas a proprement parler de veste typique du dandy, car c’est plus une manière d’être. Ainsi, on pourra la substituer de toutes sortes de modèles légers : veste en jean foncée, blazer en coton ou en lin, etc.

2) La marinière.

Apparue dans le courant du 17ème siècle, la marinière est à l’origine un haut réalisé en tricot se parant de rayures. A l’époque, on les auraient imaginées pour pouvoir repérer plus facilement un marin tombé en mer. Plus tard, elle deviendra le vêtement officiel de la marine nationale française à partir de 1858, tradition qui court encore de nos jours. Ce n’est qu’après la 2nde Guerre Mondiale qu’elle prendra toute sa dimension mode notamment grâce à Coco Chanel, mais aussi à de grands noms tels que John Wayne, Jean Cocteau ou encore Pablo Picasso qui en étaient amateurs. Evidemment, la marinière fait partie de ces pièces de la garde robe masculine qui ne se démodent jamais. Néanmoins, de par son origine française et l’image que le monde a de notre pays, elle est forcément rattachée à la capitale. Ne nous cachons donc pas, nous sommes les plus nombreux porteurs de marinières dans le mode ! S’il existe une forme officielle comportant un nombre de rayures précis, on rattachera par extension dans cette tendance les t-shirts rayés horizontalement. Comme alternative, on privilégiera les chemises réalisées dans de fins tissus estivaux et dans des teintes naturelles et/ou pastels. Beige, blanc, cassé, crème, pourront être remplacés par des petits motifs à fleurs.

3) Le jeans/pantalon blanc.

Il fut un temps au début du jeans ou celui-ci n’était pas teint et donc arborait la couleur naturelle du fil de coton. Il fut une époque durant laquelle le jeans blanc était un indispensable des sorties du week-end. Serge Gainsbourg le portait alors avec ses Repetto et les jeunes de l’époque osaient carrément l’associer avec une veste de la même couleur. Si ces dernières années il est devenu connoté plus « mauvais goût » qu’autre chose, il semble désormais retrouver ses lettres de noblesse. Le dandy en général se définit comme quelqu’un de bien habillé et la vision que l’on a de lui est souvent liée au costume. Néanmoins, cette tendance prône plus de nonchalance dans la manière de se vêtir. Le jeans blanc, ou à défaut très clair est ainsi idéal pour coller à ce degré de romantisme parisien. Si l’on craint de franchir le cap, plusieurs options sont possibles avec des chinos aux couleurs claires et pâles, mais également des pantalons plus habillés, toujours dans des tissus très légers. Une fois la saison très chaude arrivée, la totalité pourra se raccourcir pour des shorts correspondant à chaque modèle. Ces derniers devront seulement être coupés près du corps.

4) Les espadrilles.

En opposition à toutes ces chaussures estivales que l’homme met lorsqu’il fait chaud, l’espadrille est par déformation devenu le modèle le plus élégant d’entre tous. En effet, quand les autres sont « trop plage », « trop beauf », « trop je ne sais quoi », elle parvient à garder ce degré d’élégance en toutes circonstances. Désormais, l’espadrille se porte à la ville comme à la mer, dans tous les contextes tant qu’ils ne requièrent pas une tenue formelle. Cette définition moderne de la chose, associée à son origine française, peut aisément nous permettre de la caractériser comme la paire clé du look dandy ! Dans leur forme tout ce qu’il y a de plus classique, les espadrilles seront un choix parfait pour garder ses pieds au frais cet été. Comme alternative plus élégante, les modèles formels habituels se prêtent tout à fait aux tenues du look dandy tant que leur semelle reste relativement fine. Aussi, le mocassin pourra être privilégié par les plus raffinés afin de donner à leur look dandy ce côté très « sartorial ». Enfin, une simple paire de tennis en toile saura garder cette touche de simplicité tout en permettant de longues marches en journée.

5) Le foulard.

Le type de foulard le plus significatif dans cette tendance reste le bandana, ce carré de tissu dont l’usage aurait commencé en Espagne, prisé par les fermiers andalous pour se protéger du soleil. Au fur et à mesure de l’histoire, il sera adopté par diverses communautés, rockeurs, gangsters, rappeurs, etc. si bien qu’aujourd’hui on ne peut plus le classer dans aucune catégorie tant il fait partie de la culture populaire commune. Mais le fin mot de l’histoire, c’est que nous, hommes français, sommes réputés comme étant des porteurs d’écharpes compulsifs et qu’il serait indissociable de notre look. Qu’on se le dise, porter quelque chose autour de son cou en plein cœur de l’été relève soit d’un soucis stylistique très poussé, soit du suicide. Ainsi, un accessoire comme un bandana ou un foulard clair à motifs sera facultatif pour coller à la tendance. Néanmoins, le dandy parisien pourra se parer d’autres accessoires de nature différente. Le chapeau en paille de type canotier saura donner une touche d’élégance que les autres types de couvre-chefs ne peuvent pas avoir et la ceinture pourra être remplacée par une paire de bretelles pour un rendu chic et décalé.

Un look Dandy à porter.

Le look dandy est un look très sophistiqué pour tout homme de goût qui prend le temps de choisir sa tenue, de la travailler et de l’accessoiriser. Ce look doit mettre en avant votre personnalité c’est-à-dire qu’elle doit vous représenter. Un dandy aime les belles choses et aime passer du temps à trouver les pièces spécifiques qui construiront sa tenue. Toujours à l’affut des dernières nouveautés mais tout en gardant un aspect vintage et rétro-chic. Il faut savoir mixer et mettre en avant l’ancien du nouveau.